Free attaque un rival arguant que le concept de révolution lui appartient

first_imgFree attaque un rival arguant que le concept de “révolution” lui appartientUn site mystérieux lancé par un opérateur encore anonyme annonce que “la révolution du mobile… commence 11 mai”, sans en dire plus sur ce qui attendra les consommateurs la semaine prochaine. Cette invitation a déjà fait enrager Free, qui estime que le concept de “révolution” est lié à ses produits.Le site Internet larevolutiondumobile.com (lien non disponible) est très mystérieux. Sur la page d’accueil au fond rouge, rien de plus que cette phrase qui apparaît en continu : “La révolution  du mobile commence … le 11 mai”, suivie du message en plus petits caractères : “Le mobile trop cher en France : ça suffit !”. Dans le menu, le lien “en savoir plus” nous dirige vers les comptes Facebook et Twitter du mystérieux opérateur et un formulaire de contact reste l’unique moyen de contacter ceux qui sont derrière ce site. Aucune indication, donc, sur l’opérateur en question et encore moins sur l’offre qui attend les consommateurs, bien gardée secrète. Il faudra donc s’armer de patience jusqu’au 11 mai prochain.À lire aussiNomophobie : traitement, symptômes, qu’est-ce que c’est ?Cependant, Free n’a pas attendu pour enrager, a remarqué le site ZDNet. Le mot “révolution” en capitales et gros caractères sur cette campagne qui veut certainement faire le buzz n’est pas au goût de la société de Xavier Niel, qui a envoyé au site un e-mail quelque peu menaçant par le biais d’un avocat. Un courriel (publié ici par ZDnet) que larevolutiondumobile.com s’est empressé de rendre public. On peut y lire les propos suivants : “Tout d’abord, il ne vous aura pas échappé que la société Free a lancé la Freebox révolution dont l’atout majeur et il faut le dire révolutionnaire, est d’intégrer les appels vers les mobiles dans le forfait abonnement”. Me Yves Coursin poursuit : “Le public et la presse ne s’y sont pas trompés et (…) à leurs yeux, Free est régulièrement synonyme de “révolution””. Il finit par ajouter : “Ainsi mes clients m’ont chargé d’attirer votre attention sur le problème que pourrait poser votre communication et font toutes réserves sur les préjudices de toute nature qui pourraient en découler”.Free ne veut pas que ses concurrents jouent sur un concept, qui soit disant lui appartiendrait. Pourtant, d’autres marques estiment que l’un de leurs produits est révolutionnaire (Apple, par exemple). Ce qui est sûr c’est que cette dispute médiatique ne va pas s’arrêter là. Nous en saurons très certainement plus le 11 mai, jour où larevolutiondumobile.com, qui est un opérateur déjà existant selon ZDnet, dévoilera son offre mystère.Le 6 mai 2011 à 14:34 • Maxime Lambertlast_img

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *